Accueil > Organiser son projet de veille > La veille, quelle finalité?

La veille, quelle finalité?

Quand on parle de veille stratégique, on pense immédiatement que sa finalité principale est la collecte d’informations. Cette croyance a tendance à cantonner le rôle du veilleur à une fonction de documentaliste, cherchant des informations sur le Web et, capitalisant ses trouvailles au sein d’une arborescence de dossiers/sous-dossiers, qui, à la longue, devient un tel capharnaüm, que même lui n’arrive plus à s’y retrouver. Cependant il s’agit là d’une grosse erreur. La veille stratégique n’a pas pour unique objectif la collecte d’informations ni la capitalisation des connaissances. Ces dernières étant parties intégrantes d’un processus bien plus vaste, qui a une tout autre finalité.

Le processus de veille

Le processus de veille stratégique est directement inspiré du fameux « cycle du renseignement ».

Cycle-renseignement

Ce fameux cycle du renseignement, présenté ici sous sa forme « générique » a été adapté pour répondre aux besoins des différents types de veille (le cycle de la veille stratégique et celui de l’e-réputation présentent certe de grandes similitudes mais quelques éléments diffèrent).

La veille comprend donc 4 étapes:

  • Expression du besoin + sourcing: L’objectif de cette étape est de définir précisément le besoin afin de réaliser un sourcing pertinent.
  • Collecte d’informations: L’objectif est ici de configurer les outils et mobiliser les équipes terrains pour collecter l’information et, le cas échéant, de mettre en place une démarche de knowledge management.
  • Traitement de l’information: L’objectif de cette étape est d’analyser l’information afin de la rendre intelligible mais également de décider de la politique à adopter (diffuser ou capitaliser) en fonction de la crédibilité/véracité de son émetteur et de la force du signal (fort/faible).
  • Diffusion: L’objectif est ici de transformer de l’information brute en livrables adaptés à un public cible.

Cette vision (très simplifiée) du processus de veille permet de se rendre compte que la collecte d’information et son analyse, demandent déjà plus que de simplement resté les fesses vissées sur une chaise devant son ordinateur, mais également qu’il ne s’agit que de deux étapes intégrées à un processus plus complexe. L’objectif du dit processus est de fournir aux managers/décideurs (selon la velléité de la cellule de veille) les informations nécessaires pour guider (tout du moins orienter) leurs décisions stratégiques.

De fait, pour bien intégrer les objectifs d’une veille, il nous est nécessaire de présenter les objectifs de ces décideurs.

Décider rapidement et efficacement

Dans un contexte économique toujours plus concurrentiel ou les avantages compétitifs se font et se défont à une vitesse déroutante, et dans lequel les stratégies deviennent de plus en plus agressives, les instances dirigeantes ont besoin de prendre de manière extrêmement rapide leurs décisions stratégiques afin d’agir directement sur leur marché ou de réagir promptement aux mouvements initiés par un concurrent pour éviter de se retrouver « à la traîne » . Cependant, nulle décision stratégique ne peut se prendre sans disposer d’une bonne information. Rappelons que la stratégie vient du monde militaire, si vous doutez de mon dernier argument je vous conseille vivement de vous replonger dans les écrits des grands stratèges et des grands penseurs géopolitiques et géostratégiques.

De fait, l’information n’est ici qu’un outil visant à faire gagner du temps en aidant à la prise de décision stratégique. Pour ce faire, le rôle du veilleur va bien être de collecter et d’analyser l’information, mais, également, de s’assurer de sa véracité (le cas échéant, tenter de la vérifier en la recoupant avec d’autres informations en provenance d’autres sources) de sa la rendre intelligible, lui donner du sens pour fournir aux décideurs un livrable adapté afin que ces derniers puissent prendre leurs décisions rapidement et en connaissance de cause.

Dire que le veilleur est un documentaliste, c’est grandement limité ses tâches et son champ de compétences, dire que le veilleur est un stratège, c’est aller trop loin. Le rôle du veilleur est d’être les yeux et les oreilles de son/ses manager(s) dont l’objectif principal est de donner à leur entreprise un avantage concurrentiel (et de défendre ce dernier) en étant informé(s) au bon moment pour agir/réagir rapidement/promptement.

About these ads
  1. 18 décembre 2012 à 17 h 08 min
  1. 3 janvier 2013 à 10 h 24 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 95 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :